P

Phalarope à bec large : il a des moeurs particulières, en effet, la femelle séduit le mâle et lui laisse le soin de couver les oeufs.

Phoque à capuchon : c'est le plus grand phoque de l'Arctique, puisque le mâle pèse jusqu'à 375 kg et la femelle 160. En période de reproduction, le mâle gonfle une sorte de trompe qu'il secoue pour faire du bruit et intimider ses adversaires.

Phoque barbu : appelé ainsi à cause de ses vibrisses (les longs poils qui tombent de ses narines), il reste seul la plupart du temps, sauf en période de reproduction. Il mange des mollusques, des crevettes, des crabes et des morues. Son poids varie de 220 à 270 kg.

Phoque du Groenland : a l'inverse du phoque marbré, les phoques du Groenland vivent en vaste société. Près d'un million d'individus se rassemblent au large du Labrador. Ils muent et se reproduisent sur des fragments d'icebergs. Le reste du temps, ils vivent en mer. Les adultes mesurent 1,80 m pour 180 kg. Ils affectionnent la morue polaire, le capelan, le hareng et quelques crustacés.

Phoque marbré : c'est le plus petit : adulte, il ne dépasse pas 1,50 m et pèse entre 60 et 100 kg. Il aime se reposer sur les icebergs au fond des fjords. Prévoyante, la femelle creuse une caverne sous la glace pour faire naître son petit à l'abri des prédateurs et des intempéries, et en défend farouchement l'accès. A sa naissance, le bébé phoque n'a pas encore de graisse sous l'épiderme.

Pluvier doré : il aime nicher dans la toundra et la lande, où la végétation est basse.

 
Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site