LE POISSON-PORC-ÉPIC

Le poisson-porc-épic est un poisson couvert d'épines. Il est également appelé le diodon, ce nom signifie "poisson à deux dents". Il ne possède en effet que deux dents, une sur chaque mâchoires, qui forment un bec solide et tranchant. Ce bec lui permet de broyer facilement les coquillages et autres petits animaux marins coriaces dont il se nourrit. C'est à juste titre qu'on le surnomme le "poisson-porc-épic". En effet, à la moindre menace, il se gonfle d'eau (ou d'air s'il est maintenu hors de l'eau), doublant ou triplant de volume, et dresse tous ses piquants à la manière d'un porc-épic ! Il ressemble alors à une grosse pelote d'épingles qu'il vaut vraiment mieux éviter de manipuler. Ce moyen de défense est très efficace et lui permet d'intimider facilement ses ennemis éventuels. Comme pour le barracuda, la consommation de la chair du diodon peut causer une intoxication alimentaire grave, appelée "ciguatera".

poisson-porc-epic.jpg

ClassificationClasse : ostéichtyens - Sous-classe : actinoptérygiens -
Ordre : tétraodontiformes - Famille : diodontidés (il existe
environ 17 espèces de diodons). 
TailleIl peut atteindre 70 à 90 cm de longueur.
ReproductionPonte : la femelle pond des milliers d'oeufs qui partent à la
dérive au gré des courants marins.
Incubation et développement : les oeufs éclosent après 5
jours et donnent chacun une larve planctonique ; les alevins
diodons se regroupent en surface et forment de grosses taches
brunes qui voguent à la dérive ; les jeunes sont pélagiques (ils
vivent en pleine mer) et lorsqu'ils atteignent environ 20 cm de
longueur, ils deviennent démersaux (ils vivent sur le fond des
eaux). 
Mode de vieRégime alimentaire : le diodon se nourrit de coquillages, de 
crustacés et d'oursins qu'il broie grâce à son bec très puissant.
Prédation (et menace) : les alevins sont les proies d'autres
poissons comme le thon ; l'adulte est pêché par l'homme : les
diodons gonflés d'air sont transformés en lanterne ou en abat-
jour et vendus aux touristes.
Sociabilité : il est solitaire et nocturne. 
AutresSon système de défense (gonflement) consomme beaucoup
d'énergie et ne peut donc pas être utilisé à fréquences trop
rapprochées. 

Répartition et habitat
On le trouve dans les récifs coralliens
de toutes les mers tropicales ; il est également
signalé en Méditerranée. 

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×